logoligue2Le portail
de la laïcité

Laïcité: Une passion française VII. L'Alsace et la Moselle

Écrit par conte. Publié dans Débats

Depuis le rattachement à la France en 1918, les organisations laïques demandent que le bénéfice des lois de laïcisation de l’Ecole et de l’Etat soit étendu aux trois départements de Moselle, du Haut-Rhin et du Bas-Rhin. Sans résultat à ce jour. Cette question a pris une acuité et un sens nouveaux avec la progression remarquable de l’islam dans les trois départements concernés. Culte non reconnu, il dépasse aujourd’hui deux des quatre cultes reconnus (juif et réformé) et talonne un autre (luthérien). Le nombre des personnes de culture musulmane est estimé à 120.000. Il faut aussi prendre en compte la baisse des pratiques religieuses et la hausse très importante des dispenses de cours de religion. La construction européenne est également un facteur, au moins indirect. La plupart de nos voisins sont organisés autour des notions de " droit des religions " (Staatskirchenrecht en Allemagne) et de " liberté religieuse ", proches du droit local et différentes des notions françaises de laïcité, de liberté de conscience et de libre exercice des cultes. Depuis une dizaine d’années les colloques, les publications, les projets se sont multipliés. Nous sommes aujourd’hui à l’heure du choix. Soit le régime des cultes reconnus est étendu à l’islam. Soit les lois laïques sont appliquées sur tout le territoire national. Cette alternative peut paraître rudimentaire à ceux qui connaissent la complexité de la question. Il faudra pourtant la résoudre.

Laïcité: Une passion française VI. Le droit au blasphème

Écrit par conte. Publié dans Débats

Du point de vue laïque, il ne peut exister de « blasphème ». La notion est strictement religieuse. La liberté de conscience implique d’ailleurs la liberté d’expression. C'est donc une question de fond: La Cenequi peux s'arroger le droit de censurer des artistes ? Une liberté de conscience réservée au for intérieur serait un simulacre. Chacun est donc libre de s’exprimer, y compris sur des sujets religieux. Pour les religions monothéistes en revanche la condamnation du blasphème est un thème central depuis un des premiers livres recueillis dans la Bible, le Lévitique : « Si un homme insulte son Dieu, il doit porter le poids de son péché ; ainsi celui qui blasphème le Nom du Seigneur sera mis à mort ». Même son de cloche chez les juifs, les chrétiens et les musulmans. La sentence sera régulièrement exécutée au fil des siècles. La plupart des croyants modernes se sont écartés de ces conceptions. Mais de récentes affaires ont remis au goût du jour les débats sur ce thème. Pour les laïques, une seule certitude : la liberté de penser est absolue ou elle n’est pas.

Laïcité: Une passion française V. Famille et laïcité

Écrit par conte. Publié dans Débats

Fer de lance du mouvement laïque, la Ligue de l’enseignement déploie ses activités depuis prés de 150 ans sur l’ensemble du territoire. Elle est structurée dans chaque département et dans chaque région de France. Au travers de ses 30.000 associations affiliées, ce mouvement d’éducation populaire est en particulier au service de quelques deux millions de mineurs qui, chaque année, participent à une ou plusieurs de ses activités. Elle est directement ou indirectement en relation avec les parents. Elle met de fait enœuvre une action familiale. Pour accompagner cette action familiale multiforme, parfois encore non conçue comme telle, la Ligue de l’enseignement met en ligne une série de ressources présentées ci-dessous. La famille est, comme l’école, un lieu de socialisation décisif. Refusant la « famille bastion » les militants familiaux laïques s’investissent pour une « famille libératrice » à la fois ouverte sur la société et lieu privilégié de l’amour et du bonheur. Dans une société devenue multiculturelle, la famille est, comme l’école, une des clés majeures du vivre ensemble.

Contactez-nous

Par téléphone
01 43 58 95 00

la Ligue de l'enseignement
3, rue Récamier
75 341 Paris cedex 07