Les religions et l'illusion de l'argent facile

Dans la religion, certaines pratiques sont déplorées, car elles n’honorent pas Dieu. C’est le cas de la recherche du gain facile, peu importent les moyens puisqu’elle ne relève pas de l’œuvre du divin. Ainsi, les confessions religieuses s’accordent donc à mettre en garde contre l’illusion de l’argent facile. Si vous vous demandez les raisons de cet avertissement, voici ce qu’il en est réellement.

Le risque d’addiction pour les couches défavorisées

En milieu social, les couches les plus défavorisées sont les plus touchées par la recherche du gain facile. Ces familles dans la quête d’un niveau minimum de confort financier s’adonnent à certaines pratiques notamment les paris et jeux de hasard. Les plus démunies n’hésitent pas à s’enliser dans cette pratique et finissent par s’appauvrir encore plus.

Les religions ne considèrent pas la notion du hasard, car estiment ils l’argent gagné doit être le fruit d’un travail accompli. En religion, les jeux de hasard font l’objet d’une condamnation morale bien que chaque jour cette forme de gain soit légalisée sur internet. Parfois, elle perçut par certains comme une contribution indirecte à l’investissement de l’état dans les œuvres sociales.

Cependant, avec l’avènement des paris en ligne, cela devient discutable et inquiétant car tout le monde pourra avoir un accès libre. Les religieux s’indignent tout de même de cet état de choses. Ils ne cachent pas leur souhait de voir l’état prendre ses dispositions pour contrôler l’accès à ces jeux et ainsi protéger les plus vulnérables. Car il est remarqué un nombre de plus en plus grandissant d’adeptes à la pratique des jeux de hasard.

L’absence de plaisir au détriment de la recherche effrénée de gain facile

Auparavant, les jeux de hasard ou paris se faisaient en communauté et favorisaient le lien social. Malheureusement, cela n’est plus le cas aujourd’hui dans cette pratique. Le plaisir recherché autrefois dans la pratique des jeux de hasard à laisser place à la recherche de l’argent facile. Les jeunes nourrissent donc cette illusion de gain et s’y adonnent, surtout en période de crise.

C’est donc à juste titre que les religions s’inquiètent pour les plus faibles de la société. Ils n’admettent pas les paris sur les jeux comme le poker, les courses, jeux de cartes même si ceux-ci peuvent potentiellement renforcer les liens. De ce fait, les jeux de hasard et paris sur internet sont proscrits par la grande majorité des confessions religieuses.

Les religions vont plus loin et attribuent ces pratiques dangereuses pour la moralité humaine. En effet, ces activités ludiques sont addictives et peuvent susciter de mauvaises pulsions chez l’homme qui les pratique. Selon elles, il est donc impératif de s’éloigner de ces habitudes malsaines qui ne sont en aucun cas régies par la volonté du Dieu suprême.

Une pratique réfutée par nombre de religions célèbres

À propos de la recherche du gain facile, certaines religions les plus célèbres s’expriment également et condamnent cette pratique. Le catéchisme de l’Église catholique a une opinion plus acerbe. En effet, celui-ci estime que les paris sur internet, certes, ne sont pas condamnables par la justice, mais le sont d’un point de vue moral. En réalité, le joueur ayant connu le plaisir addictif des paris n’est plus en mesure de contrôler son budget.

À ce stade, il est donc capable de sacrifier ce dont il a besoin pour satisfaire ce désir de gain facile. La passion pour ce jeu peut donc le conduire à sa perte et à son asservissement. En islam, cette pratique visant à rechercher l’argent facile est perçue comme une abomination, autrement dit une œuvre diabolique. Un verset coranique est même écrit à ce sujet et met en garde contre :

  • le vin,
  • les flèches de divination,
  • les pierres dressées, etc.

Ce dernier exhorte d’ailleurs vivement les musulmans à ne pas s’en approcher afin d’avoir les faveurs et les bénédictions divines.

Enfin, c’est au tour du judaïsme de s’exprimer en faisant passer pour vol les paris en ligne sur les jeux de hasard. En effet, la conception et le principe de cette pratique n’en font pas un jeu légal et correct au regard de cette confession religieuse. Elle le compare à une transaction commerciale et estime que cette pratique est incorrecte, car les deux parties sont engagées dans l’intérêt de gagner. L’absence de transfert de propriété fait des jeux sur internet une pratique basée sur le vol.

Pour conclure, il faut retenir que les religions ont tout fait de montrer qu’il ne faut pas se laisser emporter par l’illusion de gain facile. Ces dogmes font l’unanimité et demeurent vrais d’autant plus qu’ils visent à protéger en premier les plus démunis.

PagesT