Portail de la laïcité

Dans un état de droit, certaines valeurs et lois sont respectées pour le bien de tous. Au nombre de ces codes, il y a le principe de la laïcité. Ce principe est fondamental dans un pays d’autant plus qu’il protège et gouvernants et gouvernés contre la discrimination tout en accordant une liberté de conscience quant au choix d’une religion ou conviction. Voici plus détails sur ce qu’il en ressort lorsqu’on parle de laïcité et ce qu’elle implique dans la société et dans les écoles.

C’est quoi la laïcité ?

La laïcité dans un pays est un principe crucial qui confère à tout habitant la liberté de choisir ou non une conviction ou une religion. Il donne ainsi le droit à tout individu d’exprimer et de manifester librement et sans discrimination ses croyances. Ce principe impose également le respect de l’ordre public dans son entièreté et implique une égalité de tous devant la loi sans distinction d’une religion de quelque nature que ce soit.

Dans ce sens, le pouvoir étatique est donc neutre et donne le libre choix aux habitants de croire ou non en une religion ou conviction. Il accorde également une liberté en matière de changement ou du refus d’appartenir à une confession religieuse. En France par exemple, cette loi a été votée le 9 décembre 1905. Elle implique donc depuis cette époque une séparation entre les religions et l’état.

Ainsi, aucune religion n’est reconnue légale et l’état n’a aucun pouvoir décisionnel dans l’organisation d’un culte ou d’une religion. Ainsi, les Français ont le droit d’exprimer leurs idées, opinion ou conviction à condition qu’il respecte le choix des autres et les textes en vigueur. Le respect de ce code ou principe permet une cohabitation saine et paisible des uns avec les autres.

Quels sont les 3 principes de la laïcité ?

Pour mieux comprendre la notion de la laïcité, il est important de savoir qu’il se repose sur trois (3) principes forts et immuables. Il s’agit notamment de :

  • La séparation entre l’état et les religions.
  • La liberté de conscience et celle d’exprimer librement ses opinions ou de manifester une conviction, mais dans le respect du pouvoir public.
  • L’égalité de tous devant la loi peu importe à la nature de l’appartenance à une organisation religieuse ou une conviction.

Ces principes fondamentaux qui régissent un pays laïc permettent d’instaurer la paix entre les gouvernés. Ils permettent de régulariser les différentes manifestations des organisations religieuses afin qu’elles puissent coexister dans un même état.

Eu égard à ces principes, la laïcité accorde donc à tout habitant la liberté d’être croyant ou non, d’exercer un culte tout en respectant celui des autres. Il implique, exige et garantit un même jugement des habitants devant la loi ou les instances judiciaires. L’on retient donc que la laïcité n’est pas par nature une opinion.

Elle permet cependant à tous d’en avoir une et de l’exprimer en toute liberté. De plus, il en ressort de là que la laïcité n’est pas une conviction, mais autorise toute forme de conviction qui respecte le pouvoir l’« ordre public.

Les religions et l’illusion de l’argent facile

S’il y a une pratique qui est très souvent proscrite par la plupart des confessions religieuses, c’est bien l’amour du gain facile. En effet selon les dogmes de la religion, l’argent que doit gagner toute personne doit être le fruit de son travail. Ainsi, toute pratique susceptible de procurer de l’argent sans effort notamment les jeux de hasard est condamnée.

Cependant bien que d’autres s’accordent à dire que les fonds issus des jeux de hasard peuvent renflouer les caisses de l’état et servir dans des missions sociales, cela ne semble pas réduire le poids de cette condamnation morale de la religion. En réalité, l’avènement des jeux et paris en ligne a rendu plus populaire et addictive cette pratique.

Les religions avertissent donc contre cette illusion de l’argent facile et appellent le pouvoir public à régulariser ce domaine et protéger les plus faibles. Dans ce même ordre d’idée, la religion s’inquiète pour les plus vulnérables, le plus démuni. En effet, ceux-ci pourraient s’adonner plus facilement à cette pratique en période de crise puisqu’ils seront attirés vers un gain facile.

De même, les jeunes sont aussi exposés à ce risque d’addiction, car les jeux étant légalisés sur internet, ces derniers peuvent tomber rapidement dans la dépendance. C’est également ce que traduisent certaines parties dans les saintes Écritures en religion. Par ailleurs, il en ressort aussi de ces écritures que ces jeux de hasard sont souvent vecteurs de pulsions malsaines de l’homme.

Ainsi, cette pratique qui vise l’enrichissement facile peut être considérée comme une œuvre du Diable. Surtout dans les cas où elle prive l’individu de ce qu’il doit avoir pour subvenir à ses besoins au minimum. À l’instar du judaïsme, du coran, le jeu de hasard est considéré au final comme étant un vol ou une abomination dont il faut se méfier.

Quels sont les enjeux de la laïcité à l’école ?

La laïcité fait partie des valeurs les plus importantes qui doivent être apprises à l’école. L’école demeure en effet le vivier dans lequel il est crucial d’inculquer cette valeur. De cette manière, les sociétés seront bien plus informées et éduquées à propos des principes de la laïcité. Pour cela, la charte de la laïcité établie doit être affichée et respectée par les uns et les autres, les enfants et les adultes, les personnels éducatifs... pour une société respectueuse toutes les valeurs religieuses.

Cette charte vise également à fournir aux enseignants tous les outils nécessaires pour former et faire comprendre et faire respecter les règles d’une vie commune sans discrimination. En France, cette campagne débutée en septembre 2021 regroupe les affiches du premier et du second degré afin que tous comprennent l’importance de la laïcité. Dans le même sens, des ressources pédagogiques sont aussi proposées et doivent permettre de considérer et respecter chacune des différentes religions des uns et des autres.

À présent, l’on comprend aisément l’importance de la laïcité que ce soit dans les écoles que dans la société actuelle. Il revient donc au pouvoir public et aux différentes autorités à divers niveaux de l’enseignement de faire respecter ce principe afin de faire reculer certains maux qui minent la société.

PagesT